Association Les Amis de Thionck-Essyl - retour à l'accueil

Notre séjour 2012 à Thionck

A la mi-janvier nous sommes arrivés au village après une passionnante excursion en pays bassari  et au parc du Niokolo Koba.
Deux ans après notre dernier séjour nous avons retrouvé le village quasiment inchangé. La récolte de riz se terminait ; elle a été médiocre cette année à cause du manque de pluie. Les femmes étaient à pied-d’œuvre dans les trois potagers collectifs soutenus par l’association. Il reste à faire la clôture du potager de Kamanar. Nous avons été joyeusement accueillis par les femmes en plein travail d’arrosage.

Avec Moussa le responsable du projet miel nous avons visité quelques ruches en activité. Nous espérons que la récolte de cette année va permettre de commencer les remboursements du prêt.

Lors d’une petite réception à l’école Mambouna Diatta nous avons remis au responsable devant  l’équipe enseignante et un représentant des parents d’élèves l’argent récolté par l’action de solidarité des enfants de Mesquer. Les citronniers et orangers plantés il y a deux ans ont bien poussé ( chaque classe est responsable de son arbre ). En même temps nous avons visité la classe maternelle et  celle de CM1. Le directeur nous a remis un projet de poulailler scolaire qui serait installé près du potager. Toujours dans le but d’améliorer l’ordinaire de la cantine et de dégager un petit bénéfice pour la coopérative scolaire.

En parcourant le village nous avons rencontré la plupart des amis de l’Association et surtout nous avons eu la chance d’assister à un mariage et à une rencontre de lutte traditionnelle contre le village voisin de Mlomp. Victoire de Thionck-Essyl ! Ambiance garantie.

Le staff du campement avant un départ en excursion dans les bolongs.

Le campement  Abeukoum  est toujours un lieu idéal pour se reposer en pleine  nature  au bord des rizières. Bonis, gérant du campement et membre fondateur de l’Association, a apporté quelques améliorations : un mur de clôture presque terminé qui va empêcher les animaux de manger les arbustes ; une plantation de bougainvillées est prévue pour la prochaine saison des pluies ; il y a maintenant  trois douches,  trois toilettes et des moustiquaires à toutes les fenêtres ; les panneaux solaires subventionnés par l’association suffisent pour l’éclairage mais Bonis prévoit de nouveaux panneaux ainsi qu’un onduleur pour pouvoir installer un réfrigérateur. Pour que le campement soit vraiment rentable il faudrait davantage de clients. Malheureusement l’insécurité en Casamance, à notre avis abusivement amplifiée par les médias, nuit gravement au tourisme.

Plusieurs amis du village sont venus nous soumettre de nouveaux projets qui seront examinés par le bureau de Thionck-Essyl  puis par notre section : un poulailler, la fabrication de vêtements en batik, un petit commerce de crevettes séchées, la construction d’un local pour faire cours aux enfants exclus du système scolaire… Aussi votre contribution, même modeste, est toujours la bienvenue à tout moment de l’année.
De nouveau nous encourageons  nos adhérents à faire le voyage pour découvrir la vie traditionnelle diola. Jusqu'à maintenant personne ne l’a regretté.
Marie-Annick, Maryvonne, Yves et François.

Excellent voyage en bonne compagnie… C’était  mon premier séjour à Thionck-Essyl et je suis ravi de cette expérience irremplaçable pour un adhérent de l’Association. J’ai pu mesurer l’importance des besoins et aussi de nos actions, la gentillesse de la population… Il y a beaucoup de choses à faire en concertation avec les villageois et je retournerai sans doute l’année prochaine pour concrétiser et approfondir cette amitié. La réussite des projets est la preuve qu’il faut continuer et qu’il est très important de partager et de communiquer entre amis. J’invite les adhérents à faire ce voyage…
Pierre