Association Les Amis de Thionck-Essyl - retour à l'accueil

Horizon 2006

assemblée générale du 8 mai 2005

Le samedi 11 février 2006, s'est tenue dans un esprit convivial la rituelle assemblée générale de l'association à Mesquer afin de dresser un bilan des actions récentes et de définir d'éventuels projets. Les séjours à Thionck Essyl de trois membres de l'association ont permis de constater sur le terrain réalités et besoins et de maintenir des liens précieux avec nos amis de Kamanar. (Des photos en témoignent dans la galerie photos.).

Bilan des actions :

1 / Les potagers scolaires :
Nous pouvons nous réjouir d'un bon fonctionnement d'ensemble.

KAMANAR : production de salades, aubergines, gombos, pépinières. Un souci avec le matériel qui ne semble pas bien gardé.

Apport et soutien : engrais, pesticides, râteaux, tuyau d'arrosage : coût 79450 FCFA

NYAGANANE : Nous y avons rencontré une équipe dynamique, ingénieuse et bien organisée. Les élèves s'occupent du potager et se réunissent chaque dimanche. Les parents participent à l'arrosage pendant les vacances. En fin d'année, une remise de prix et un repas sont assurés avec une partie du profit de la coopérative des élèves. Sont récoltés pastèques, oignons, choux, gombos, tomates, bananes.

Apport et soutien : engrais, pesticides, grillage, arrosoirs, pelle : coût 135000 FCFA.

DAGA : Le matériel offert (brouettes, arrosoirs .) est en bon état. La coopérative scolaire fonctionne bien : récoltes de riz par équipes, récolte de citrons dont le jus est vendu pour la caisse. Chaque classe est responsable d'un type de plantation. Les profits ont été investis dans des livres et des plants.

Apport et soutien : pesticides, pompe : coût 58500 FCFA

Le soutien aux potagers fixé à 269350 FCFA est approuvé à l'unanimité.


2/ Les maternités :
Un don de médicaments indispensables pour une valeur de 150000 FCFA a été fait sur place, ainsi que l'achat de sacs de riz pour les matrones qui perçoivent un salaire dérisoire alors qu'elles sont largement sollicitées, intervenant aussi dans la prévention sanitaire (paludisme, sida, lutte contre l'excision, vaccinations infantiles .).

3/ La fabrique de batiks :
Les réalisations sont très réussies et dans une ambiance très solidaire et amicale . Il serait souhaitable de trouver des solutions de commercialisation en France auprès d'adhérents et de sympathisants.

4/ La pêche :
Pour des raisons internes à la section sénégalaise, les sorties sont peu nombreuses et se heurtent à la difficulté de rassembler un équipage stable et assidu. En 2004 , le bilan fait état d'1,240 tonne de poissons vendus 433525 FCFA, l'année 2005 fait état de 788 kilos vendus 284075 FCFA. Nous attendions mieux de cette expérience qui reste positive.

5/ Du riz pour la cantine :
Pour des raisons assez obscures, l'école de Daga (690 élèves) n'a pas reçu de riz pour la cantine cette année => les élèves n'ont rien à manger le midi ! L'association, sollicitée par le directeur, accepte une aide d'urgence sous réserve qu'elle soit exceptionnelle, ne voulant pas cautionner l'incurie administrative, soit 2,5 tonnes de riz pour un montant de 538000 FCFA.

Le site internet :
Notre jeune site reçoit de nombreuses visites ; parmi elles, de nombreux Essyliens exilés qui nous encouragent et se réjouissent de retrouver le pays par notre galerie photos. Si nous regrettons que le site n'ait pas engendré de retombées financières comme nous pouvions l'espérer, nous le maintenons, le considérant comme un outil utile de communication, de sensibilisation et d'échanges. Nous y sommes réceptifs à toutes suggestions. Actuellement, si nos finances sont saines par rapport aux projets mis en place, leurs sources se limitent aux cotisations des adhérents et à la générosité des collégiens de Saint Nazaire par leur opération assiette de frites. Toute participation, toute modeste soit-elle, sera toujours appréciée dans notre solidarité avec Thionck Essyl.